X

Zones fonctionnelles


Zones strictement protegees: Les 20 zones occupent une surface totale de 50904 hectares (8,7% de la surface de la Réserve). Leur protection est stricte parce qu'elles représentent des échantillons très peu dérangés, représentatifs pour les écosystèmes naturels, terrestres et aquatiques de la réserve;

Zones - tampon: Etablies autour des zones strictement protégées, leur surface totale est de 222996 hectares (38,5% de la surface de la Réserve) et leur rôle est de diminuer l'impacte humain sur les zones protégées.

Zones économiques: Couvrant une surface totale de 306100 hectares (52,8% de la surface de la Réserve), ces zones incluent des terrains inondables, des terrains protégés par des digues pour une utilisation agricole, piscicole ou forestière et les terrains des localités.

Zones de reconstruction écologique Elles représentent les surfaces sur lesquelles l'Administration de la Réserve déroule des projets de restauration de l'équilibre écologique et de la zone affectée, avec des moyens techniques adéquats.

Description des zones strictement protegees:

1. ROSCA- BUHAIOVA ( 9 625 ha) 2. PADUREA LETEA ( 2 825 ha)
3. RÃDUCU ( 2 500 ha ) 4. NEBUNU ( 115 ha )
5. VÃTAFU -LUNGULET ( 1 625 ha) 6. PÃDUREA CARAORMAN (2250ha)
7. SÃRÃTURI MURIGHIOL ( 87 ha) 8. ARINISUL ERENCIUC ( 50 ha )
9. INSULA POPINA ( 98 ha ) 10. SACALIN ZÃTOANE ( 21 410 ha)
11. PERITEASCA- LEAHOVA (4125ha) 12. CAPUL DOLOSMAN ( 125 ha )
13. GRINDUL LUPILOR ( 2 075 ha ) 14. ISTRIA - SINOIE ( 400 ha )
15. GRINDUL CHITUC ( 2 300 ha ) 16. ROTUNDU ( 228 ha )
17. POTCOAVA ( 625 ha ) 18. BELCIUG ( 110 ha )
19. INSULA CEAPLACE (117 ha) 20. PRUNDU CU PĂSĂRI (187 ha)

ROSCA- BUHAIOVA (9625 ha)

Cette zone inclue une grande variété de biotopes représentatifs pour le Delta fluvial (des îlots flottants et fixes, des marécages avec du roseau, des lacs, des îles de sable fluviaux, des canaux naturels, des terres inondables, des forets de saules etc).

La faune présente aussi une remarquable diversité, les mammifères représentatifs étant le loutre ( Lutra lutra ), le vison ( Mustela lutreola ), l'hermine ( Mustela erminea ), le rat musqué ( Ondathra zibethica ), le chien viverrin, le renard, le sanglier et des oiseaux: la présence de la plus grande colonie de pélicans blancs ( Pelecanus onocrotalus ) d'Europe, des colonies mixtes d'ardéidés, la majorité des espèces d'anatidés et passériformes caractéristiques pour le Delta, ainsi que des non-vertebrées.

La même riche diversité est présente sous l'aspect du monde végétal. Les bassins aquatiques stagnants sont couverts d'espèces de nénuphars (blanc et jaune, grande douve, Hydrocharis morsus ranae, Limnanthemum, Trapa natans (châtaine d'eau), Stratiotes aloides . Dans les eaux manquant d'azote des zones marécageuses et entre les îlots flottants, des espèces carnivores émergent ( Utricularia vulgaris et Aldrovanda vesiculosa) . Dans les surfaces compactes de roseau se trouvent des espèces comme Dryopteris thelipteris, Solanum dulcamara, Euphorbia palustris , des espèces de Carex, mais aussi des espèces rares telles qu' Acorus calamus ou Calla palustris .
 

LA FORET DE LETEA (2 825 Ha)

Cette foret, qui s'est développée dans les espaces entre les dunes de sable sous la forme de bandes larges de 10 à 250 m (hasmacuri) séparées par les sables, est formée principalement de chêne pédonculée ( Quercus robur ), chêne à fleur pédonculée ( Q. pedunculiflora ), peuplier blanc ( Populus alba ), peuplier noir ( P. nigra ), frêne oxyphylle ( Fraxinus angustifolia ), frêne d'eau ( F. pallisiae ), poirier ( Pyrus pyraster ), tilleul blanc ( Tilia tomentosa ), orme ( Ulmus foliacea ) et très rarement l'aulne noir ( Alnus glutinosa ), complétée par une riche végétation de sous arbres ( Crataegus monogyna, Ligustrum vulgare, Evonymus europaeus, Cornus mas, C. sanguinea, Rhamnus frangula, R. cathartica, Viburnum opulus, Berberis vulgaris etc).

Une caractéristique de cette zone est la présence abondante des plantes rampantes ( Periploca graeca, Hedera helix, Vitis silvestris, Humulus lupulus, Clematis vitalba ) qui confèrent à ce foret une apparence sous tropicale. Ce tapis végétal abrite d'autres espèces rares : Convolvulus persicus , Merendera sobolifera et le raisin de mer ( Ephedra dystachia ).

La faune est représentée par le pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla), le faucon kobez ( Falco vespertinus ), la huppe fasciée ( Upupa epops ), le rollier d'Europe ( Coracias garrulus ), quelques espèces rares de serpents ( Eremias arguta, Vipera ursinii renardi ) et quelques 1600 espèces d'insectes identifiées jusqu'à présent.
 

LE LAC RÃDUCU (2500 ha)

La zone est formée de plusieurs lacs avec de l'eau douce alimentés par le dernier bras du grand 'M', situés dans une zone typique de développement des îles de sable fluviomarines entre Chilia et Sulina. Les bassins aquatiques sont entourés d'îles de sable marines avec des sols pauvres, mobiles ou peu fixés avec Elymus sabulosus, Carex ligerica et Agropyrum elongatum ; des clairières de steppe avec Salix rosmarinifolia et Euphorbia palustris ou des aires dépressionnaires inondables avec des buissons de Juncus gerardii.

Les lacs Rãducu et Rãduculet abritent une ichtyo faune spécifique pour la région, bien représentée et protégée par l'isolement de ces bassins.

LE LAC NEBUNU (115 Ha)

Le lac Nebunu et ses alentours représentent une petite zone lacustre, caractéristique pour le Delta fluvial, abritant des biocénoses spécifiques, adaptées à des variations importantes du niveau de l'eau. La zone assure des bonnes conditions pour la nidation des anatidés et pour la nourriture des limicoles pendant l'été.

Grâce à sa position isolée, le lac assure des conditions parfaites pour la reproduction et la croissance de l'ichtyo faune spécifique aux lacs de petites surface et profondeur.

VÃTAFU -LUNGULET (1 625 Ha)

La zone comprend des formes de relief variées: îles de sable, marécages, dépressions, îlots flottants et fixes, des pâturages halophiles, étant caractérisée principalement par l'existence des biocénoses adaptées à des conditions de vie euryhalines.

Le complexe de lacs et îles de sable fluviomarines représente un endroit important pour la nidation du blongiois nain et du cormoran pygmée, dans des colonies mixtes d'ardéidés.

LA FORET DE CARAORMAN (2 250 Ha)

Cette zone contient les plus développées et représentatives dunes de sable dénudées du Delta et la foret de Caraorman, sur la partie sud.

En plus des variétés d'arbres spécifiques aux bords des rivières, comme le peuplier, le frêne et le chêne, on trouve ici des sous arbres tels les Salix, Tamarix etc. L'extrémité sud de la forêt garde des exemplaires monumentaux de chênes avec des circonférences de 4,20 à 4,70 m.

Ces associations végétales abritent des animaux non - vertébrés (surtout des insectes) et vertébrés (mammifères). Les oiseaux sont représentés par le pygargue à queue blanche ( Haliaeetus albicilla ) et le corbeau ( Corvus corax ). SÃRÃTURI MURIGHIOL (87 Ha)

Les eaux du lac Sãrãturi Murighiol sont fort salées de chlorures et sulfates, étant caractérisées par une grande diversité du zoo et phytoplancton.

Le complexe saumâtre abrite des colonies de sternidaes, ici fait son nid l'échasse blanche (Himantopus himantopus ) avec l'avocette ( Recurvirostra avosetta ), la nette rousse (Netta rufina) et le gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus). Pendant l'hiver, la surface qui gèle plus tard détermine une grande concentration des limicoles, qui trouvent ici de l'abri et de la nourriture en abondance. ARINISUL ERENCIUC (LA FORET D'AULNES D'ERENCIUC) (50 Ha)

Il s'agit de la seule forêt du Delta où l'aulne noir ( Alnus glutinosa ) se développe de façon compacte. Parfois la petite forêt abrite les nids des pygargues à queue blanche ( Haliaeetus albicilla ).

L'ILE POPINA (98 Ha)

L'Ile Popina représente une importante halte pour les oiseaux migrateurs, ainsi qu'un endroit de nidation pour le tadorne de Belon (Tadorna tadorna). Au printemps, on peut rencontrer ici des oiseaux de marécage et de foret: le rossignol Philomèle (Luscinia megarhynchos), l'alouette calandre (Melanocorypha calandra) etc. La faune de non - vertébrées contient des exemplaires rares comme l'araignée venimeuse "la veuve noire" (Lactrodectus tredecimguttatus) et le mille-pattes géant (Scolopendra cingulata). The invertebrates fauna comprises rarities like the venomous spider called “the black widow” (Lactrodectus tredecimguttatus) and the giant myriapod (Scolopendra cingulata).

SACALIN ZÃTOANE (21 410 Ha)

Les lacs offrent des conditions idéales pour la nidation du cygne tuberculé et la nourriture des espèces limicoles, abondantes sur l'île Sacalin, où on trouve la plus grande colonie de sterne caugek (Sterna sandvicensis). Les surfaces d'eau, ainsi que les îles de sable et la plage littorale sont des endroits de grande concentration d'oiseaux pendant les migrations de printemps - automne. L'île Sacalin représente la plus importante zone de nidation, pre-migration et migration, un quartier important pour le passage de l'hiver, et environ 30 espèces d'oiseaux font leurs nids ici.

PERITEASCA- LEAHOVA (4 125 Ha)

Caractéristiques pour cette zone sont les biocénoses développées sur le sable sec des îles, sur les sables des plages marines ou du Lac Razim, ainsi que les biocénoses adaptées à des variations importantes de la salinité.

La zone représente le terrain de prédilection pour les nids des espèces limicoles, des tadornes (Ile Bisericuta) et des laridaes et sternidaes (îles de sable halophiles) constituant un refuge important de repos et nourriture pour les ôtes d'hiver. Elle représente également le refuge préféré, pendant la migration diurne, de la population de bernaches à cou roux ( Branta ruficollis ).

LE CAPE DOLOSMAN (125 Ha)

La zone est importante pour la conservation de la végétation xérophyte, comme zone de nidation pour le martinet noir (Apus apus), le traquet pie (Oenanthe pleschanka) ainsi que pour la protection du putois marbré (Vormela peregusna), du serpent fouet (Coluber jugularis) et de la couleuvre tesselée (Natrix tesselata). La zone a aussi une importance archéologique, ici existant des vestiges des civilisations anciennes.

GRINDUL LUPILOR (Levée de sable) (2 075 Ha)

La zone représente un important refuge de nidation et nourriture pour les oiseaux. Surtout pendant la période de la migration d'automne, la zone devient une impressionnante concentration de l'ornitho-faune et plus particulièrement des ôtes d'hiver (oies et canards).

Grâce à des niveaux des eaux réduits et aux conditions favorables, la zone a une grande importance pour la reproduction naturelle des espèces tells le carpe ( Ciprinus carpio ), le sandre ( Stizostedion lucioperca ), la brème ( Abramis brama ).

ISTRIA - SINOIE (400 Ha)

La zone abrite une grande variété d'oiseaux: tadorne de Belon (Tadorna tadorna), des différents canards, des oies et des très nombreuses limicoles. L'herpeto-faune est représentée par la tortue grecque (Testudo graeca), le serpent fouet (Coluber jugularis) et des très nombreuses couleuvres tesselées (Natrix tesselata). La zone a aussi une très grande importance archéologique.

GRINDUL CHITUC (Levée de sable) (2 300 Ha)

Cette zone est très importante pour sa configuration morphologique e caractérisée par une succession de cordons, dunes, lacs (ces derniers étant prédominants), orientés sur angle par rapport à la ligne de la plage, en éventail. La végétation est celle caractéristique des zones littorales avec un sol sableux et salé, étant très importante pour la migration des oiseaux et pour leur arrêt d'hiver.

LE LAC ROTUNDU (228 Ha)

Le lac Rotundu est typique pour la zone inondable du Danube, le complexe lacustre Somova- Parches étant la dernière zone de ce type qui n'a pas été affectée par les digues. La zone du Lac Rotundu présente un intérêt particulier, étant représentative pour l'étude et la conservation des biocénoses adaptées à des amplitudes importantes des inondations, ainsi que pour la reproduction des espèces de carpes.

LE LAC POTCOAVA (625 Ha)

La zone est caractérisée par l'existence d'une colonie mixte de hérons, ibis falcinelle, aigrettes et cormorans pygmées. Elle constitue aussi une place de nidation pour le blongiois nain (Ixobrychus minutus), le grand butor (Botaurus stellaris), le canard chipeau (Anas strepera), la nette rousse ( Netta rufina ), le grèbe jougris (Podiceps griseigena), le pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla) ainsi que pour la nourriture des plongeons, grèbes, cormorans pygmées, hérons, aigrettes, canards souchet, faucons sacres etc.

La zone constitue aussi un refuge pour les loutres, visons, hermines et sangliers.

La faune piscicole est représentée par une série d'espèces en danger: le fretin (Carassius carassius carassius) et la tanche (Tinca tinca). LE LAC BELCIUG (110 Ha)

Grâce à sa position isolée et à sa profondeur (environ 7 m), ce lac constitue un endroit très favorable pour la conservation des espèces piscicoles en danger (fretin et tanche).

La zone est aussi un endroit qui fournit la nourriture pour des nombreuses espèces d'oiseaux tels que les hérons, aigrettes, canards etc. Dans les roseaux autour du lac a été signale la grue cendrée ( Grus grus ), qui fait son nid ici, cet oiseau étant aussi en danger.

Zones tampon :

1. Matita-Merhei-Letea (22.560 ha)
2. Sontea (12.500 ha)
3. Caraorman (13.830 ha)
4. Lumina - Vãtafu (13.460 ha)
5. Dranov (21.760 ha)
6. Sãrãturi-Murighiol (5 ha)
7. Rotundu Lake (1.240 ha)
8. Popina Island (260 ha)
9. Dolosman Cape (28 ha)
10. Zmeica-Sinoie (31.510 ha)
11. Potcoava Lake (2.937 ha)
12. Periteasca-Leahova (210 ha)
13. Marine buffer area (103.000 ha)